Home

La vie d’adulte – Meubler et décorer son intérieur sans (trop) se ruiner

2 mars 2017

Lorsque j’ai emménagé avec Marie, sa précédente colocataire avait emporté la quasi totalité des meubles en partant. J’étais donc plantée là, à quelques jours de signer le bail de mon premier appartement, avec mon salaire d’apprentie et sans aucune envie de vivre dans un endroit fantomatique. Concrètement, il restait à Marie toute sa chambre, évidemment, mais aussi un panier de linge dans la salle de bain (!), une plaque chauffante et un frigo dans la cuisine. Dans la petite pièce annexe, qui est désormais notre salon – bon, il fait 5m², mais il est parfait – il restait une bibliothèque bancale en bois et un vase d’hortensia séché, vestige de notre vie de fleuriste. Et là, clairement, je lançais le S.O.S d’un terrien en détresse : il fallait meubler et décorer cet appartement oui, mais rapidement, facilement et pour pas grand chose. Les mots d’ordre : récup’, recyclage et bricolage.

Avant même d’emménager, je savais pertinemment que je ne comptais pas m’installer pour l’éternité; inutile donc de faire des achats trop ambitieux qui ne seront absolument pas rentabilisés dans le temps. J’ai commencé par le plus évident : chez mes parents, j’ai réquisitionné tout ce qui me serait utile et disponible pour ne pas racheter ce que je pouvais trouver dans un coin de la maison. Impossible de passer outre la case Ikea, mais même avec tout ça, je n’avais pas de meuble où ranger mes vêtements, de plan de travail et de meubles dans la cuisine, de canapé dans le salon… Voici donc quelques conseils qui m’ont été précieux dans cette grande aventure qu’est l’emménagement et l’aménagement d’un appartement :

Commode, petit meuble, lampes et casier en bois (repeint en vert d’eau) Ikea, (très très vieille) table basse et miroir Maison du Monde, vase cactus Hema.

1. Prioriser ses besoins : en premier lieu, j’ai établi une liste des choses sur lesquelles je ne pouvais pas transiger et d’autres sur lesquelles il fallait que je laisse couler. Si ça ne tenait qu’à moi, il aurait sérieusement fallu refaire pas mal de choses dans la salle de bain et la cuisine; l’humidité qui fissure les peintures, les anciens locataires qui rebouchent les trous des murs à la truelle… Mais tout cela aurait été trop coûteux et trop de chantier. L’important était que je me sente parfaitement bien dans ma chambre, que la cuisine soit pratique et fonctionnelle et que le salon soit suffisamment cosy pour y inviter mes copains. Lorsqu’il était nécessaire d’acheter, il fallait le faire intelligemment, c’est à dire investir dans des meubles neutres et intemporels qui pourront traverser le temps et me suivre quelques années. Une fois la liste établie, on a une ligne conductrice pour commencer le travail d’ameublement et de décoration, il suffit juste de se convaincre que les fissures, ça fait un peu vintage finalement. #déni

Oui, j’aime bien les dinosaures (chez Muji) et les bijoux qui brillent (boite Sostrene Grene)

2. Privilégier l’occasion et/ou la récup’ : Forcément, quand il s’agit de faire attention à ses dépenses, on arrive très vite à la solution de l’achat d’occasion. Il faut un peu fouiner, mais il n’est vraiment pas rare de trouver des perles sur Le Bon Coin, c’est d’ailleurs là-dessus que j’ai trouvé une petite desserte roulante très pratique pour y poser le four, pour un poignée d’euros. Alors évidemment, il a fallu aller la chercher, la trainer sur plus d’un kilomètre et la monter sur quatre étages… Mais on ne compte pas quand on aime. Le truc, c’est aussi de faire avec les meubles qu’on a déjà et de les pimper (les customiser, quoi) un peu pour leur donner une deuxième jeunesse. Mes parents avaient trouvé aux encombrants une table basse rose fuchsia assez laide telle quelle mais qui a retrouvé une deuxième jeunesse lorsque je l’ai bombée en vert d’eau. Et hop, dans le salon ! Pareil pour un petit meuble récupéré et installé dans la salle de bain, j’ai simplement changé les poignets des tiroirs pour lui donner un petit coup de fouet. Idem dans la cuisine, avec un petit meuble qui prenait la poussière dans le garage et que j’ai tout bêtement repeint en vert.

Dans ma chambre, c’était un peu la panique concernant mes chaussures. Je n’avais aucune envie d’acheter un meuble spécialement pour les stocker alors j’ai opté pour la solution de repli : ladies and gentlemen, les cagettes ! Oui, les cagettes de fruits et légumes font de très bons paniers à chaussures ou à sacs. On en trouve absolument partout, j’en ai placé trois au pied de ma penderie et c’est merveilleusement pratique. Les brocantes de votre quartier, Emmaüs ou encore les encombrants sont aussi de très bons moyens de trouver des perles à petit prix.

Dressing Leroy Merlin, panier Monoprix, dinosaure phosphorescent Tiger, étagère Ikea

3. Penser en dehors des sentiers battus : après s’être rendu compte que les murs de cet appartement ne supportaient pas la moindre vis, mon père m’a solennellement affirmé, perceuse en main, que j’allais devoir abandonner mon idée d’étagère au mur. La barbe! Alors on pense autrement : j’ai fait faire des découpes de planches de bois pas trop cheap chez Leroy Merlin selon les mesures de la cuisine, assemblé des caisses à vin les unes sur les autres pour y stocker mon vrac et mes condiments, installé en perpendiculaire un petit meuble de cuisine récupéré chez mes parents, posé les planches de bois dessus, ajusté les niveaux avec des bouquins et paf : le grand luxe.

Pour les caisses à vin, vous pouvez en récupérer dans tous les cavistes que vous croisez, certains les donnent, d’autres les vendent à très petit prix et elles ont l’avantage d’avoir une multitude d’utilité. Dans le salon, la pièce étant un peu biscornu, il était impossible d’y installer le plus petit des canapés. Dès le début, j’ai bloqué sur l’idée de palettes en bois que j’ai récupérées chez un monsieur bricoleur qui les vendait 4€/pièce. Vous pouvez évidemment en trouver dans la rue mais le plus souvent elles sont très abimées voire inutilisables. Mon papa les a poncées avec une ponceuse électrique et elles sont comme neuves. Pour l’assise, il a simplement suffi d’un matelas pour bébé acheté chez Ikea pour une dizaine d’euros et de le recouvrir d’un joli tissu. Rajoutez-y quelques coussins et c’est prêt. Et cosy !

Leroy Merlin – et pas mal d’enseignes de bricolage – propose des dressing en kit très accessibles pour une vingtaine d’euros; c’est ce que j’ai choisi pour ma chambre car j’étais malgré tout limitée en place. Ici, l’astuce a été d’acheter une tringle supplémentaire plus longue par rapport à celle comprise dans le kit; je peux donc stocker beaucoup plus de vêtements que prévu.

Ce frigo blanc me filait des angoisses, je l’ai rendu plus aimable en lui collant quelques stickers rouges et dorés dessus (sur Amazon), magnet tête de cerf Tiger, illustrations encadrées de Niki de Saint Phalle et vieilles affiches pré-crise d’ado.

4. Être patient : le plus gros challenge à surmonter jusqu’ici. Lorsque j’ai emménagé, je voulais absolument me sentir chez moi immédiatement, or ce n’est jamais aussi simple et le plus souvent, il faut quelques mois avant de se sentir chez soi, ne manquer de rien, transférer ses affaires d’un endroit à un autre, trouver la place des choses. Il m’a fallu au moins trois mois avant d’estimer que mon appartement était “terminé”, même si en réalité il ne l’est pas du tout. Mais j’ai quand même un presse-purée, et ça, ça en dit long.

5. Faire la place aux détails : Pour rendre tout cet appartement beaucoup plus chaleureux et vivant, investissez dans quelques accessoires de base : des plantes, des petites lumières d’appoint, des tapis, des affiches encadrées… Ce n’est pas grand chose mais ça habille n’importe quelle pièce. Dans “Le livre du hygge” de Meik Wiking, l’auteur raconte que les Danois sont de fervents consommateurs et adorateurs de bougies et que les éclairages ont une place fondamentale dans leurs intérieurs. Et c’est tout à fait vrai. Tamisez les lumières, allumez des bougies, cachez-vous sous un plaid, prenez-soin de vos plantes : on n’est pas bien là ? Et si comme moi vous n’êtes pas très souvent chez vous – je vogue telle une voyageuse invétérée de métro en métro entre chez moi et chez mon amoureux – préférez des plantes qui nécessitent un faible entretien – cactus, plantes grasses, sansevieria, spatyphillum, caoutchouc – ou achetez des fleurs et du feuillage qui sèchent bien – hortensia, limonium, eucalyptus, branche de saule tortueux – vos vases seront toujours heureux et votre intérieur toujours vivant.

Guirlande lumineuse La case de cousin Paul, illustrations Noémie Cedille et reproduction de Basquiat, cadres et draps Ikea.

Tête de cerf et lampe flamand rose Action, cadres Ikea et Action, coussins et tissus de canapé Ikea, vase Monoprix, tapis Primark, guirlande fanion Hema.

Miroir vintage de ma maman. Et toujours au cas où, on a la définition de la biffle sous les yeux…

Vous voyez toutes ces affiches ? elles cachent la misère de ce mur de salle de bain blindé de trous mal rebouchés. Et le petit pompon en papier là ? Il sert de cache fil électrique apparent. Hé oui.

J’adore cet appartement. Il est mal isolé, fissuré, bruyant, grinçant, la déco est bancale… mais je m’y sens parfaitement bien et je ne l’échangerais pour (presque) rien au monde. Et Marie, si tu passes par là : coucou !

Et vous, vous avez des astuces pour vous meubler et décorer votre chez-vous sans trop dépenser ?

  1. Comme quoi tout est une question d’ambiance. On peut être très modeste mais à partir du moment où on y met de soi même, le résultat est là. Je trouve que c’est un article très encourageant pour les personnes qui peuvent vite se sentir bloquées sans moyens financiers mirobolants. Je suis moi même en plein déménagement et la liste des choses à faire s’allonge…au point de me stresser. Puis je me suis recentrée en me disant “Rome ne s’est pas fait en un jour”. Ton article me sera très utile pour mon nouveau chez moi !

    Des bises

    Ps : super insta 😘

    1. Exactement ! Rome ne s’est pas fait en un jour, et nos appartements non plus 🙂
      Merci infiniment pour ton commentaire d’encouragement, ça me va droit au cœur.
      Bon courage pour ton déménagement, c’est une période tellement stressante mais c’est tellement agréable de repartir à zéro et de démarrer un nouveau chapitre ! Même modestement, il suffit finalement de pas grand chose pour se sentir chez soi; juste quelques idées ingénieuses.

      Au plaisir de te lire et d’avoir des nouvelles de ta décoration ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *