Natural beauty | Vas-y mollo Micheline

Les dentifrices bios et naturels – Classique VS solide

13 avril 2017

Lorsqu’il s’agit de modifier en profondeur sa routine de soin au quotidien, le plus dur n’est finalement pas de sauter le pas mais de trouver des produits qui tiennent la route, suffisamment efficace pour remplacer nos produits de grande distribution. On a déjà éliminé le problème épineux du déodorant – l’article est ici – mais il y avait toujours un produit délicat dans ma salle de bain : le dentifrice. Avec toute la bonne volonté du monde, se passer d’une haleine extra-fraîche le matin est un sacrifice moyennement acceptable et malheureusement beaucoup de dentifrices bios ne promettent qu’un nettoyage correct ; en clair, ça veut dire que tes dents sont propres mais que tu as une haleine très approximative quand même après brossage. La faute à des années d’habitudes aux dentifrices ultra-chimiques…

Au-delà des compositions des dentifrices de grande distribution désastreuses à base d’arômes synthétiques, tensio-actifs irritants, parabènes et autre joyeux triclosan – conservateur et antibactérien, sacré perturbateur endocrinien –  c’est surtout leur contact direct avec la bouche et la flore buccale qui est très inquiétante. Si se laver les dents, tout bêtement, ne nécessite aucun produit particulier si ce n’est une bonne brosse à dents, on se demande encore comment on peut s’enfourner tant de merdes dans la bouche sans sourciller.

J’utilise le dentifrice Lavera depuis un petit bout de temps et je le trouve vraiment à la hauteur ; il lave très bien les dents et il laisse un petit fumet mentholé dans la bouche après utilisation. Très récemment, j’ai décidé de tester le dentifrice solide Lamazuna, je suis une grande adepte des produits solides et j’avais surtout envie de tester un nouveau geste, quelque chose qui sort un peu de l’ordinaire. Les seuls critères pré-requis étaient que la composition des produits devait être parfaite mais aussi que ça mousse un peu et surtout que ça laisse une haleine fraiche après utilisation. #goûtsdeluxe

Voici donc un petit comparatif de ces deux produits pour vous éclairer sur leur efficacité et leur utilisation au quotidien :

 | Dentifrice Lavera à la menthe bio et au fluorure de sodium |

– Labelisé Natrue
– Vegan et cruelty free
– Fabriqué en Allemagne
– Ingrédients 100% bio et d’origines naturelles
– Environ 2,80 € les 75 ml

Son utilisation ne diffère en rien d’un dentifrice classique ; même s’il n’est pas aussi frais une fois utilisé. Il faut simplement s’habituer à un petit goût salé qui peut surprendre au début et une texture légèrement plus pâteuse, mais on s’y fait très vite. Mise à part ça, compte tenu de sa composition parfaite, la qualité générale des produits Lavera, leur éthique irréprochable ainsi qu’un prix tout doux, je n’imagine absolument pas revenir à un dentifrice de grande distribution de sitôt. J’avais également essayé son cousin à l’échinacée bio et à la propolis – celui-ci n’est donc pas vegan – qui lave tout aussi bien mais qui manque cruellement d’un peu de fraîcheur.

 | Dentifrice solide Lamazuna à la menthe poivrée |

– Labelisé Slow Cosmétique
– Vegan et cruelty free
– Fait à la main en France
– Produit solide zéro déchet – la boîte et le bâtonnet sont compostables
– Ingrédients 100 % d’origine naturelle dont certains bio
– Environ 9 € les 17 g – équivaut à deux tubes de dentifrice classique

Là, on passe directement dans une autre sphère du brossage de dent. Tout est très bien expliqué sur l’emballage du dentifrice : passez votre brosse à dents sous l’eau chaude et frottez-la contre le dentifrice avant de démarrer le brossage. Jusqu’ici, tout va bien. Pour le ranger après utilisation, vous pouvez le déposer dans votre verre à dent ou directement le remettre dans son emballage. Dans les faits, ce produit a vraiment tout pour vendre du rêve : il répond parfaitement à mon besoin de réduire la majorité des déchets de ma salle de bain, sa composition est plus que nickel et son utilisation est hyper ludique, ça change véritablement de toute l’idée que l’on peut se faire d’un dentifrice classique. En pratique, je suis beaucoup moins séduite : je n’ai trouvé aucun moyen de faire mousser ce dentifrice. Aucun. Il parait que ça vient de l’eau calcaire. Même si la sensation d’avoir les dents propres après s’en être servi est bien là, j’ai la fâcheuse impression de me brosser les dents à l’eau et ce n’est pas réellement le but de la manœuvre. Petite déception pour ce produit que je finirai quand même par utiliser ponctuellement en voyage – car très pratique à glisser dans une valise – mais sans grande passion dévorante.

Le dentifrice Lavera remporte donc tout mon amour. Moi qui cherchait à changer mes habitudes, je crois que je ne suis pas prête à sauter le si grand pas du dentifrice solide. Pas découragée pour autant, j’ai repéré chez Lamazuna d’autres produits qui me font de l’œil qui me satisferont un peu plus, j’espère, que ce produit là. Et on repart joyeusement pour un tour avec mon premier copain qui remporte cette bataille ardue !

Et vous, vous êtes plutôt dentifrice classique ou solide ? Quel dentifrice utilisez-vous ?

  1. Hello !
    Aaah ce dentifrice Lamazuna ! J’en attendais beaucoup également ! 😉
    Tout comme toi, il ne mousse pas donc j’ai juste un liquide dans la bouche trop subtilement mentholé ! Une petite déception également.
    Je teste en ce moment celui de Fleurance Nature ! 😉
    Bise

    unbrinverte

    1. Oui, c’est tellement frustrant de vouloir aimer un produit mais d’être un peu déçue… Je note pour le fleurance nature, j’en ai acheté un de chez Logodent pour remplacer le Lavera et il a l’air vraiment pas mal 🙂
      Merci pour ton petit mot !
      Emilie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *