Natural beauty

Shampoing solide fait maison – La recette

16 mars 2017

De toutes mes quêtes pour trouver les produits parfaits et adaptés à mes attentes, le shampoing a probablement été l’aventure la plus compliquée : pas évident de se défaire d’une vingtaine d’années d’utilisation de shampoings industriels siliconés et ultra-moussants. Mon premier essai avec un shampoing Lavera ne m’a absolument pas convaincue – impossible à faire mousser – et j’avais testé la base lavante Aroma Zone dans laquelle j’avais ajouté environ 15 gouttes d’huile essentielle de cèdre de l’atlas – antipelliculaire et particulièrement adaptée aux cheveux ayant tendance à regraisser – mais j’ai rencontré la même difficulté à faire mousser le produit. Et la sentence… est irrévocable. J’ai finalement continué d’utiliser des shampoings classiques un peu l’âme en peine jusqu’à ce que je réalise qu’ils m’irritaient les voies respiratoires ; la faute à trop de parfums et d’agents agressifs comme les sulfates, très présents dans les produits cosmétiques industriels.

Réaliser mon propre shampoing solide ne m’a absolument pas effleuré l’esprit avant le mois dernier et après quelques semaines d’essais, je me demande encore pourquoi ça m’a pris autant de temps. C’est d’une simplicité dingue à réaliser, personnalisable à souhait et last but not least : mes cheveux sont brillants, légers et je trouve l’utilisation mille fois plus pratique qu’avec un shampoing classique : sur cheveux humides, on frotte le pain de savon des racines jusqu’aux pointes, on fait mousser et on rince.

Cette recette est pour deux petits savons solides – j’ai utilisé 2 moules en silicone pour les réaliser – et il ne vous faudra qu’une dizaine de minutes pour les faire :

  •  50 gr de tensioactif SCI | Permet à votre préparation de mousser
  • 10 gr de poudre de Shikakaï | Nettoie le cuir chevelu et antipelliculaire
  • 20 gr d’huile végétale | L’HV* de jojoba régule la production de sébum 
  • 10 gouttes d’huile essentielle | L’HE* de cèdre de l’atlas est purifiante et antipelliculaire
  • 10 gr d’eau

*HV : Huile Végétale – HE : Huile Essentielle

Au bain-marie, mélangez le tensioactif SCI et l’eau. Le tensioactif n’est vraiment pas soluble dans l’eau, le résultat est plutôt pâteux : tout est normal. Une fois le tout bien mélangé, ajoutez l’huile végétale de votre choix puis la poudre de shikakaï et remuez toujours. Hors du feu, on ajoute l’huile essentielle (de 10 à 20 gouttes en fonction de vos préférences, mais cela reste optionnel si vous voulez faire un shampoing neutre pour enfant ou si vous êtes enceinte ou allaitante par exemple) et lors du mélange, on évite de laisser sa petite tête au dessus de la préparation : trop d’effluves d’huile essentielle. Rapidement, car ça refroidit très vite, on verse notre préparation dans deux moules et on laisse sécher pendant 48h avant la première utilisation. Et oui, ça ressemble à de la merde. Oui.

Tel quel, ce shampoing solide s’adapte à tous types de cheveux mais vous pouvez évidemment l’adapter a vos besoins en modifiant les huiles végétales et essentielles utilisées. HV de coco, avocat ou de brocoli, HE de lavandre vraie, tea-tree ou menthe poivrée… tout est possible !

Et elle en pense quoi Micheline ? Elle est ravie ! C’est quand même incroyablement satisfaisant de réaliser soi-même ses cosmétiques, on les adapte a nos besoins et on sait précisément ce qu’il s’y trouve. Et justement, il s’y trouve le strict minimum ; avec ce shampooing solide, on élimine de notre quotidien les parabens, tensio-actifs, silicones, PEG, colorants, conservateurs et le plastique. Qui dit mieux ?

Edit : Lors de la réalisation, assurez-vous bien d’aérer la pièce et faites en sorte que les ustensiles que vous utilisez pour vos préparations cosmétiques soient uniquement dédiés à cela

Et vous, vous avez déjà essayé ce type de shampoing solide ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *